Les relations presse

Formation « débuter des relations presse » avec Laetitia MUNDSCHAU

Ne vous laissez pas surprendre par son charme, Laetitia MUNDSCHAU s’annonce dans la cour des grands en matière de presse. C’est avec un joli sourire et une pédagogie digne d’un grand orateur, que cette jeune journaliste nous a initié aux relations presse.

Communiquer avec la presse, c’est un peu comme de l’horlogerie Suisse. Il faut être précis, rigoureux et habile. Pas question de laisser les choses au hasard, sans quoi votre communiqué de presse risque de se retrouver dans la salle perdue des oubliettes.

Nous nous sommes focalisés sur la rédaction du communiqué de presse. Ce document est le premier support pour entrer en relations avec des journalistes. Voici donc la checking-list pour réussir son communiqué avec brio.

1. Définir son message : Il est en effet indispensable de savoir ce sur quoi vous voulez communiquer. Le communiqué ne doit aborder qu’une idée principale (un événement, un nouveau service, un nouveau produit…) et la développer ensuite dans le corps du document.

2. Identifier la presse adéquate : Une fois votre message bien défini, il faut cibler la presse potentiellement intéressée. Solliciter de nombreux journaux, magazines, etc., sans avoir fait de recherche au préalable ne vous fera que perdre votre temps et celui de la personne à qui vous vous adressez. Vous risquez également de véhiculer une mauvaise image de ce sur quoi vous vouliez communiquer. N’oubliez pas la presse régionale et professionnelle dans vos recherches.

3. Une fois la différente presse sélectionnée, essayez de récupérer des contacts les plus précis possibles. Vous en trouverez dans l’ours du journal ou magazine (la première page en général), ou bien encore en cherchant le nom des journalistes ayant rédigé des articles dans le magazine ou journal sélectionné. Vous pouvez également essayer de les chercher sur les réseaux sociaux professionnels type Linkedin, Viadéo. Il existe également des club de journalistes parmi lesquels vous pourrez peut être récupérer des coordonnées.

4. Pensez à vous faire un fichier Excel afin d’archiver votre carnet de contacts, et de ne pas refaire ces longues et fastidieuses recherches à chaque besoin.

5. Pensez également aux blogueurs, en plus des magazines, revues et journaux qui ont le vent en poupe.

6. Affiner votre message : Une fois le message défini et la presse sélectionnée, affinez votre message en fonction du ton que donne la presse en générale et de vos interlocuteur potentiels.

7. La règle des 5W, une règle en or : What, Who, Where, When, Why. C’est la règle fondamentale du journaliste. Rédiger son communiqué en se structurant sur les bases de cette règle vous assure un intérêt certain de la part de votre interlocuteur.

8. Bien rédiger son communiqué : La base ! Les journalistes et pigistes dont vous allez tenter de susciter l’intérêt sont souvent débordés de demandes, et disposent de peu de temps. Il est donc indispensable d’être efficace tout en déclenchant de l’intérêt.

a. Une architecture de base mais efficace :
i. Le titre principal en gras
ii. Le chapeau en gras (sorte de pitch du communiqué)
iii. Deux ou trois paragraphes
iv. Un petit paragraphe « A propos », décrivant l’entreprise
b. Bien pensez à mettre son logo dans l’en-tête
c. Pensez également à laisser vos coordonnées à la fin du communiqué
d. Mettre à la fin d’éventuels liens, réseaux sociaux, …
e. Datez votre communiqué

9. Les fautes à éviter absolument :

a. La première, et souvent une des pires, n’utilisez surtout pas de ton commercial ! Votre communiqué est censé être indicatif, à en faire trop, vous risquez de repartir au galop !

b. La deuxième, dramatique, est la faute d’orthographe. Nous ne développerons pas le sujet, nous savons tous quoi en penser ! N’hésitez pas, relisez, et faites vous relire !

c. Les phrases trop longues : en générale, elle perdent de l’intérêt et endorment le lecteur. Soyez efficace !

d. Ne sursaturez pas votre communiqué. Le but est de créer de l’intérêt chez votre interlocuteur, et essayer de déclencher le contact.

e. En fonction de votre cible, ne soyez pas trop technique, ça peut vite agacer de ne pas comprendre ce qu’on lit.

f. N’oubliez pas les coordonnées, ca pourrait-être dommage.

g. Négligez le titre de votre mail : c’est la première chose que lit le journaliste ou le pigiste que vous suscitez. Il est indispensable de prendre du temps pour bien le rédiger.

10. Mettez le contenu de votre communiqué dans le corps de votre mail et éventuellement également en pièce jointe en pdf, et relancez votre interlocuteur au bout de 2 ou 3 jours par téléphone de préférence si vous n’avez toujours pas de nouvelles en lui demandant s’il a bien reçu votre mail.

11. si suite à votre communiqué, un journaliste écrit un article sur votre produit / évènement / etc, n’hésitez pas à lui demander de vous faire relire l’article avant parution, afin d’éviter toute erreur de compréhension. Certains acceptent, d’autres pas.

Cet atelier s’est déroulé à La Loco Coworking de Pessac, un espace de travail proposant régulièrement des ateliers et évènements.